Signature de contrats de performance

Signature de 6 contrats de performance avec les OP : une nouvelle approche pour développer le conseil agricole porté par les organisations paysannes du Niger

Hier, au cours de la cérémonie d’inauguration du SAHEL 2020, l’APCA a signé 5 contrats de performance avec l’ANFO, l’AREN, la FCMN Niya, la FUGPN Mooriben et GAJEL et un avenant avec la FUCOPRI. Ces signatures sont les fruits de discussions engagées dès avril 2019, d’une part avec ces organisations paysannes et, d’autre part, avec les PTFs qui se sont alignés avec les mécanismes de financement FISAN-APCA.

Certes l’outil « contrat de performance » n’est pas nouveau au Niger puisqu’il est utilisé dans le secteur de la santé depuis 2015, mais son application au secteur du conseil agricole témoigne bien de la nouvelle approche au cœur du système national de conseil agricole adopté en 2017.

Au travers de ces 6 contrats, l’APCA s’engage à financer à hauteur de 1,55MdFCFA sur 3 ans ces dispositifs de conseil agricole portés par les OP et à les appuyer techniquement. 

Pour leurs parts, les OP s’engagent à contribuer activement au SNCA. C’est bien là la base d’un contrat de performance : contribuer à une politique publique, chacun selon ses compétences. Plus spécifiquement les OP prennent 3 grands engagements :

  • Chaque OP s’engage à améliorer qualitativement et quantitativement le conseil agricole qu’elle fournit à ses membres. La FCMN Niya va ainsi renforcer le conseil technique aux maraîchers sur les aspects phytosanitaires (luttes alternatives), le conseil en agro-écologie et le conseil filière. ANFO va mettre en place un dispositif pilote de conseil de gestion aux comptoirs de commercialisation et aux magasins sur la filière oignon. GAJEL va renforcer son réseau de centres d’alphabétisation fonctionnelle auprès des éleveur(e)s, le conseil juridique et le conseil de gestion aux organisations d’éleveur(e)s. L’AREN va développer une offre de conseil pour les jeunes en milieu pastoral et poursuivre son offre de conseil plus classique (conseil juridique, conseil aux OP, conseil technique). La FUGPN Mooriben va quant à elle renforcer son dispositif dans toutes ses dimensions : conseil technique, conseil de gestion aux OP, alphabétisation fonctionnelle, conseil filière, etc. Ces contributions des OP doivent permettre d’améliorer quantitativement le taux d’encadrement pour se rapprocher du taux d’encadrement de la FAO qui est d’environ de un conseiller pour 250 producteurs.
  • Chaque OP s’engage aussi à mieux structurer et organiser ses activités de conseil, à se doter d’une stratégie de conseil agricole et à satisfaire aux conditions d’agrément auprès de l’APCA.
  • Enfin chaque OP s’engage à commencer à mettre en place un modèle d’affaire vertueux du conseil au travers d’outils de tarification différenciée pour recouvrir au moins une partie du coût du conseil auprès des producteurs(trices), des OP et des filières.

Au-delà des 6 contrats signés hier, les discussions se poursuivent par ailleurs avec la Plateforme paysanne au niveau national et avec plusieurs OP dans les régions en lien avec des projets.

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Laisser un commentaire